Passa Parola a Marsiglia

Il passaparola è quel meccanismo invisibile che tutti gli scrittori sognano scatti a ogni uscita di un loro libro. È spesso il passaparola a sancire la diffusione inattesa di un romanzo. Evito con cura il termine successo che non sono mai riuscito ad accettare accostato a un libro o a un autore. Per quel che mi riguarda, credo non si sia mai innescato per nessuno dei miei libri, ma se un giorno uno fra loro dovesse vedere aumentare ristampe e riedizioni, vorrei dipendesse dal passaparola e non da una comparsata televisiva o altro.

Ieri però l’ho avuto, il mio passaparola, qui a Marsiglia. Passa Parola è un’associazione che da qualche anno promuove in città la lingua e la cultura italiana. Per il secondo anno, nel corso delle mie residenze di scrittura a La Marelle, sono stato invitato a tenere una conferenza e un atelier di scrittura per gli iscritti all’associazione. Ieri la conferenza ha attraversato le pagine del libro che Walter Ronzani ha scritto su di me, Dialogo con Roberto Ferrucci, pubblicato da Saecula. Una piacevolissima serata organizzata dalla professoressa Sebastiana Frau e la sua equipe, una spero ricca e altrettanto piacevole conversazione fra me e la presidente dell’associazione, Catherine Bres. Ho più o meno risposto – divagando spesso, com’è mia abitudine – alle domande che allego qua sotto. Sabato prossimo, atelier di scrittura: Raccontare il reale.

Dialogo con Roberto Ferrucci, l’atelier d’écriture

de Walter Ronzani

Présentations :

Walter Ronzani est un journaliste free-lance et réalisateur vidéo. Il a participé au laboratoire d’écriture qu’anime Roberto Ferrucci à l’Université de Padoue.

Roberto Ferrucci est né à Venise.

Il a écrit cinq romans dont trois sont traduits en français.

Ses livres Sentiments subversifs (Meet, 2010) et Venise est lagune (La Contre Allée, 2016) dénoncent le désastre écologique représenté par la circulation de paquebots de croisière en pleine Venise.

Il a été un proche ami d’Antonio Tabucchi, son mémoire de maîtrise était intitulé Nouveaux romanciers italiens : Daniele Del Giudice et Antonio Tabucchi. Son livre Ces histoires qui arrivent (La Contre Allée, 2017) est une méditation entre Lisbonne, Pise et Venise, en compagnie du souvenir d’Antonio Tabucchi.

Il enseigne la création littéraire à la faculté de lettres de l’université de Padoue depuis 2002, et écrit dans de nombreux journaux et revues.

Il est le traducteur italien de Jean-Philippe Toussaint et de Patrick Deville.

Il anime régulièrement des « laboratoires de lecture et d’écriture créative » en Italie et en France, à la Maison des Écrivains et de la Littérature de Paris et à la Librairie Meura à Lille.

QUESTION 1

A propos de ce livre, tu as écris : « ce livre pourrait être le manuel d’écriture que j’ai toujours refusé d’écrire, parce que les manuels d’écriture ne servent à rien, mais maintenant il existe car il va au-delà du manuel, parce qu’il entre dans l’intimité de l’écriture plutôt que d’en énumérer les simplifications, les séductions, la schématisation ». Alors est-ce le manuel dont rêvent tous tes étudiants, un peu comme les manuels de grammaire ?

QUESTION 2

Tu insistes beaucoup au début du livre sur le rôle primordial de la lecture, d’ailleurs tes ateliers s’intitulent « ateliers de lecture et d’écriture créative.

QUESTION 3

C’est un livre sur l’écriture, mais que tu confrontes aussi avec la photo, la vidéo, la musique, la télévision…

QUESTION 4

Tu parles aussi de foot et de tennis. Le sport est pour toi source d’inspiration ?

QUESTION 5

La transmission est pour toi quelque chose d’important. Qu’est-ce que tu en retires en tant qu’écrivain ?

QUESTION 6

Concernant l’écriture tu fais la distinction entre le ton et le style de l’écrivain. Peux-tu nous en dire 2mots ?

QUESTION 7

Peux-tu nous parler des écrivains que tu aimes, qui t’ont influencé, que tu as traduit ? (Tu dis quelque part que traduire te fait « impazzire » littéralement « devenir fou », et que tu ne traduis que tes amis…

QUESTION 8

Roberto, est-ce que tu te définis comme un écrivain engagé ?

Leggi questo post in e-bookLeggi questo post in e-book